Les sept principes

1. Le principe de la signification… La loi 75% 25%  

Sur 100 items, 25% comporte 75% d’importance. Par exemple, dans une journée 25 % de vos activités consument 75% de votre temps. Si vous regardez vos dépenses, vous allez découvrir qu’approximativement 25% de vos items équivaudra à 75% du total de vos dépenses. Donc, pour gagner et réussir dans votre vie, vous devrez vous concentrer sur le 25% des items qui sont des items prioritaires, c’est-à-dire ne pas perdre de temps sur les items moins importants. Ceci vous aidera à garder le focus sur les choses importantes, sans perdre de temps avec les choses qui le sont moins.

2. Le principe de décision 

 Vous avez des choix. Vous devrez planifier et prendre une décision sinon ce sont les autres qui prendront les décisions à votre place. Par exemple, vous êtes assis à une station d’autobus, mais l’autobus est là. Vous réfléchissez à le prendre ou non. Pendant que vous décidez, le temps passe et l’autobus repart. En attendant trop, la décision s’est prise pour vous sans que vous y preniez part. La procrastination n’est pas bonne en général. Vous ne peut rester dans un état indécis trop longtemps. Rappelez-vous que les circonstances comblent le temps disponible, ainsi pourquoi ne pas planifier ce que vous aimeriez vraiment faire? À votre façon.

Vous réfléchissez à faire quelque chose à quelqu’un, alors réfléchissez à vous mettre dans ces souliers deux minutes pour ressentir comment cela devra être fait. Par exemple: Puis-je blesser ou profiter de Monsieur A? Vous ne voudriez pas être abusé ou exploiter de la sorte. Alors, évidemment vous savez maintenant que vous ne pouvez pas et ne devrait pas blesser Monsieur A. Vous êtes conscients.

3. Le principe de l’accomplissement et l’évaluation

Pensez toujours en terme d’accomplissement dans votre vie. Ne laissez pas filer le temps sans réussir certains de vos objectifs. Ne gaspillez pas votre temps – vu que le temps ne va dans un seul sens et ne revient jamais. Si vous êtes étudiant(e), accomplissez-vous dans vos études et autres activités, de plus ne dépensez votre argent que pour des nécessités. Plus tard dans la vie, continuez à accomplir d’autres réussites au travail, dans votre vie de famille puis dans votre communauté. Ces accomplissements sont nécessaires pour le bien-être de votre âme et votre vie spirituelle.

Évaluez et calculez quel pourcentage de votre travail a été accompli… Est-ce 5% ou 50% ou 90%? Cela vous motive et vous encourage à avancer pour accomplir le restant. Tout en travaillant, arrêtez vous un instant et évaluez la situation. De cette façon vous pourrez regarder la situation globale avec discernement et ainsi éviter de refaire les mêmes erreurs.
Si vous précisez vos objectifs à atteindre, voyez combien ont été atteints. Si vous définissez des objectifs réalistes, voyez combien vous en aurez accompli au bout d’un certain temps (1 semaine, 1 mois ou 1 année). Si vous vous évaluez constamment et agissez en fonction de les réaliser, le succès sera à vous.

Gardez en tête que rien n’est impossible à réaliser si vous essayez vraiment. Les échecs prouvent que les efforts n’ont pas été tous faits avec volonté.

4. Le principe du changement

Tout a un commencement et une fin. Si quelque chose commence, ce quelque chose se terminera aussi. Entre le début et la fin, il y aura constamment des changements. Par exemple; vous avez perdu votre emploi, vous êtes déprimé. Avec le temps, les choses évolueront… Vous retrouverez du travail, possiblement meilleur qu’avant. Puis si vous avez du bon temps, un jour cela cessera. Si par contre, vous expérimentez une période difficile, que vous pensez avoir épuisé toutes vos ressources, ce mauvais moment va finir par passer aussi et les bons moments reviendront. Par conséquent, mettez les choses en perspective et vivez ce que vous avez à vivre au moment présent.

5. Le principe du remplacement et du sacrifice

Afin d’atteindre un résultat, il faut en éliminer une autre. C’est l’équilibre. Afin de pouvoir se concentrer à obtenir d’excellents résultats scolaires, il faut réduire le temps accordé aux autres activités. Par exemple, vous voulez acheter une maison et vous n’avez pas l’argent nécessaire pour assurer la mise de fond pour l’acheter; vous pouvez réduire le montant alloué à votre épicerie, faites-vous des lunches plutôt que de manger à la caféteria, coupez dans vos sorties et autres activités, retarder le temps d’acheter de nouveaux vêtements, etc. Vous finirez par l’avoir votre mise de fond. Rappelez vous qu’un vase d’eau se rempli goutte par goutte.

6. Le principe de la diversification et du partage

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Par exemple n’accordez pas votre confiance qu’à une seule personne. Ayez plus qu’un ami. Même choses, si vous voulez améliorer votre santé financière, placez votre argent dans différents programmes financiers : les bonds, les actions, l’immobilier, etc. De cette façon, les risques sont minimisés et vos profits augmenteront. Si vous êtes malheureux, partager davantage avec autres, cela réduira votre tristesse. Si un problème vous préoccupe, discutez-en avec vos amis, vous réaliserez que la situation vous semblera allégée.

7. Le principe du Moi et du Tout-puissant

C’est le plus difficile mais le plus important des principes. Le «Je», «Me», «Moi» font partie du tout-puissant. Par conséquent je suis au-dessus de tout. Je suis également en contrôle. Mon «Je» n’est pas affecté par les details mondaine. Imaginons un lion vous poursuivant dans un cauchemar, puis vous réalisez que c’est un mauvais rêve. Vous n’êtes plus effrayé et le fait d’avoir craint pour votre vie vous semble stupide et sans fondement. Est-ce que cette vie ne serait pas simplement un autre rêve? Un jour, je vais mourir et laisser mon corps physique derrière. « Je » vais y être probablement encore. Qu’aurais-je à dire sur mes expériences terrestres? Les bons et moins bons moments, ceux plus difficiles, mes histoires d’amour, mes peines d’amour, les maladies, les souffrances, mes proches, amis et ennemis? À quel point tout cela était réel? Arrêtez-vous une minute pour y réfléchir : de l’état de rêve à l’état d’éveil, puis de l’état de votre vie terrestre à votre vie de pleine conscience (après la mort). Constatez-vous des similitudes? Si nous commençons à observer la vie de cette façon, elle deviendra bien différente: les évènements qui vous semblent de la plus haute importance, ne compteront plus autant.

Nous avons tous pu être émerveillés par de courts moments de grâce et de plénitude : lorsque vous admirez une fleur en pleine floraison, à cet instant votre pensée et la floraison ne font qu’un, pour un instant rien d’autre n’existe. S’émerveiller devant un coucher de soleil entre deux collines, vous ne faites qu’un avec le coucher de soleil et le reste semble disparaître, ou encore la contemplation d’un clair de lune, un soir de pleine lune, alors que pour un instant plus rien ne compte. Je peux vous énumérer plusieurs autres exemples. Vous pouvez méditer davantage sur ces moments et ainsi prolonger votre état de bien-être et vivre une vie heureuse et bénie.

M. Saxena croit que le destin et la chance n’existent pas. Son raisonnement va comme suit:

-Si Dieu existe, il est «tout-puissant», «omniprésent» et «empli de compassion». Il sait tout ce qui est arrivé, ce qui arrive et ce qui arrivera. Alors le destin ou le futur sont déjà établis. Cependant, en même temps, vous êtes complètement libre de choisir la direction que vous voulez prendre. Votre destin est établi et libre en même temps. Cette dualité est très difficile à comprendre. Par conséquent, la notion du « destin » est non pertinente. Elle ne doit pas et ne devrait pas compter dans votre vie.

-Si Dieu n’existe pas, donc tout est aléatoire et statistique, le destin ne peut donc exister.